Autopsie d'un chèque de paie

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 187
Enregistré le : 31 mai 2010, 16:26
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Autopsie d'un chèque de paie

Message par cgelinas » 24 décembre 2010, 00:53

Payez-vous beaucoup d'impôt?

Si vous êtes comme des millions d'autres travailleurs canadiens qui se bottent les fesses pour réussir, au plan professionnel, il est probable que oui.

C'est dingue à quel point l'impôt retenu à la source nous torpille nos chèques de paie!

Par exemple, un travailleur qui aurait gagné 4,012.70$ au cours des deux dernières semaine aura dû verser, de manière obligatoire, la coquette somme de 1,443.86$ aux différents paliers de gouvernements [il ne reste alors que 2,568.84$ au travailleur], à savoir:
  • IRC: 563.89$
  • AE: 9.19$
  • IRQ: 657.71$
  • RRQ: 192.76$
  • RQAP: 20.31$
Ça représente 35.98% du salaire versé!

Ouch!

C'est beaucoup d'argent qui file entre les doigts des honnêtes travailleurs et qui aboutit dans les mains des élites politiques qui disent prendre des décisions dans notre meilleur intérêt.

Dans le cas du chèque de paie que l'on passe actuellement en revue, ce 1,443.86$ représente 2,887.72$, sur une base mensuelle — c'est un TRÈS GROS paiement d'hypothèque qui prend le chemin du gouvernement, à chaque mois... pas surprenant que les Québécois soient aussi endettés!

Comment voulez-vous baisser le solde d'une carte de crédit lorsque quelques 36% du chèque de paie aboutit au fond des poches des gouvernements? Lorsqu'on ajoute les 12,875% de taxes de ventes (combinées, TPS et TVQ) *** En 2017, c'est rendu 14,975%, comme quoi rien ne s'arrange *** qui sont perçues sur nos achats, ça fait passer la taxation "globale" à 48,855%... et ce n'est que la pointe du proverbial iceberg: immatriculations, taxes sur l'essence, taxes scolaires, taxes municipales et tant d'autres "frais gouvernementaux" nous VOLENT de notre paie que ça frôle l'indécence.

Il faut que ce VOL à même nos chèques de paie cesse parce que ça empêche les Québécois de progresser tellement c'est lourd à assumer.

Disons qu'à 10% par chèque de paie, le travailleur québécois moyen aurait la sensation d'avoir fait sa part mais avec quelques 36% de son salaire qui DISPARAIT à chaque deux semaines, ça ne peut laisser personne indifférent... et pourtant, nous n'entendons à peu près jamais les travailleurs se plaindre.

Enfin bref, travailler au Québec, ça coûte joyeusement cher.
Fichiers joints
cheque-de-paie.jpg
cheque-de-paie.jpg (18.42 Kio) Vu 434 fois
Claude Gélinas, Éditeur
placementsquebec.com

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix ou encore, revendez-les...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité