Un monde meilleur

Un monde meilleur

Messagepar cgelinas » 23 Novembre 2011, 16:12

Un monde meilleur - D'où vient tous nos problèmes ? ...une piste de solution

Mardi, 22 novembre 2011


D'où originent la majorité de nos problèmes ?

Mis à part nos problèmes personnels, de santé ou la météo attribuable à la nature, d'où originent la majorité de nos problèmes unissant tous les être humains ?

ↄ⃝ - Droit de copie libre


Partir d'en haut en descendant vers le bas.

Dès qu'un billet est imprimé par une banque centrale privée (ou par un système semblable), il est prêté avec intérêt.

En effet, voici comment ça marche !

  • Quand, par exemple, les États-Unis ont besoin d'argent, ils appellent la Federal Reserve Corporation (c'est une banque privée) et leur demande du crédit.
  • La Réserve Fédérale (qui n'a de fédérale que le nom) répondent : Bien sûr !
  • La planche à billet de la FED se fait aller durant toute la nuit et Hop !

C'est tout simple !

L'argent est déposé dans les coffres du gouvernement MAIS celui-ci devra «un jour» rembourser cette argent en tant que « dette » nationale... et cela, à un petit groupe de 12 individus (environ)

Rembourser... mais... avec intérêt !!!!

Ah ! Mais attendez ! ...ils se sont fait avoir !?

Universellement : L'Argent dû «= L'argent emprunté + Intérêt.

Comme TOUT l'argent imprimé (donc TOUT l'argent prêté) en circulation ne suffira jamais mathématiquement à rembourser le crédit bancaire privée ET les intérêts, de nouveaux emprunts seront toujours inexorablement nécessaires au bout d'un certain temps.

Puisque le gouvernement s'est mis le doigt dans cette engrenage en 1913, il est obligé de continuer.

Or, quand on sait qu'il a suffit aux prêteurs que d'imprimer des bouts de papier avec quelques fioritures pour endetter ainsi un pays, pas besoin d'avoir suivi un seul cours de macro-économique pour comprendre que ce système est une arnaque monumentale.

(ps : Au Canada, le système est en deux temps mais tout aussi pernicieux - et l'arnaque encore mieux déguisé)

====

Conséquences :

Les conséquences de ce système très simple ont des implications colossales - à l'échelle internationale - et dans votre vie quotidienne.

Les pays, les entreprises et les familles se débattent comme des diables dans l'eau bénite comme elles peuvent pour pomper les fonds nécessaires disponibles dans l'économie financière pour rembourser leurs crédits et les juteux intérêts. Même les intérêts que les entreprises et les ménages doivent payer via l'impôt ne sont rien d'autre qu'une conséquence de cette arnaque.

Ultimement, à moins que l'État ne remprunte encore et encore, les faillites et les crises économiques sont endémiques (construites mathématiquement à l'intérieur de ce système - i.e. souhaitées).

Or, un pays peut remprunter sans fin... hum oui ! ...sauf si sa côte de crédit n'est plus valable.

À qui appartiennent les agences de cotation ? Je vous laisse deviner.

En clair, nous avons à faire à un système financier « stupide » totalement détaché de l'économie réelle ne servant aucunement l'intérêt de la vaste majorité. Au contraire, ce système ne sert que l'intérêt de ceux qui ont pensé cette arnaque et qui l'ont perfectionné au cours des âges; et qui le contrôlent.

La grande majorité des gens, y compris la majorité des politiciens, ignorent totalement les prémisses de ce système.

Eh oui ! À moins d'être dans un conté bien particulier, pensez-vous vraiment que votre député sait ça ? Même pas Amir Khadir !

Pourtant, la grande majorité de TOUS NOS PROBLÈMES dans l'humanité seraient résolus en réglant une fois pour toute ce simple problème, le problème de la création monétaire honnête versus privée.

Tout se règlerait : les guerres, l'endettement, les faillites, les famines, la pauvreté, beaucoup d'agressivité, de la division, la cupidité, l'avidité, de la haine, l'individualisme, l'immoralité, la prostitution, beaucoup des problème de drogue et d'alcoolisme, des conflits familliaux, de suicide, etc.

TOUT ÇA !

... sauf exceptionnellement bien sûr.

====

Notre monde est une pyramide de Ponzi.

Ce système (le système de banque centrale privée de réserve fractionnaire) est un dérivé de la pyramide de Ponzi.

Cette pyramide immorale s'étire sans fin puisqu'il y a création monétaire sans fin.

Nous vivons dans ce monde-là !

Les moins de 1% qui en bénéficient s'enrichissent toujours de plus en plus, s'accaparant lentement mais sûrement les ressources des pays, les grands médias (magazines, radios, télé), les brevets des entreprises honnêtes, les entreprises elles-mêmes grâce aux faillites, les avoir des gens via les impôts (manque à gagner dû aux intérêts à payer sur la dette [arnaque, je le rappelle]).

En appauvrissant les pays par le mécanisme de la dette, ils savent mettre les pays à genoux pour piller leurs ressources (Pensons à l'Afrique et à l'Amérique du Sud). Entretemps, les pays dit riches, sont leurs agents qu'ils savent eux-aussi faire plier pour adapter les lois à leurs avantages.

Ces pays sont riches... mais ce n'est que provisoires.

Mathématiquement, avec ce système, tout le monde y passera sans exception (sauf la tête, on s'entend).

La question n'est pas de savoir "si" mais plutôt "quand".

Ultimement, cet écart de richesse créent d'innombrables problèmes sociaux : prostitution en tout genre, esclavagisme déguisé, vente d'armement, drogue, racket, tourisme sexuel, criminalité en tout genre et j'en passe des plus innomables.

Et plus ça va, L'État riche ou pauvre, endetté lui-même asservi par l'arnaque bancaire, ne sait plus comment répondre à ces problèmes sociaux. Les politiciens deviennent individuellement plus facilement corruptibles et achetables (se disant que le monde est pourri de toutes façons - aussi bien se graisser la patte) et ne répondent plus démocratiquement «à la population» mais plutôt à leurs «lobbyistes». L'immoralité s'intalle. Le cynisme aussi.

Les gens se questionnent !

Certains se souviennent de ce qu'on appelle... le bon vieux temps avant l'usure

(Mon arrière-arrière grand-père, il a défriché la terre...mon grand-père aussi, et mon père il l'a vendu).

====

Nous sommes le 99% !

Qui sont-ils ?

En fait, qui sommes-nous ? :)

Il ne s'agit pas d'une statistique exacte mais d'une expression. C'est peut-être plus les 99.99% mais qu'importe.

Le 99%, ce sont les entreprises honnêtes et les entrepreneurs honnêtes (ça inclut même quelques milliardaires (dont Warren Buffet par exemple), la majorité des millionnaires et les autres entrepreneurs moins fortunés; ça comprends les ménages de la classe moyenne et de la classe ouvrières, des épargnants rentiers ayant travaillés durs toute leur vie, des rentiers ruinés par des financier aussi, les chômeurs qui voudraient travailler mais qui sont «puni» par la statistique, l'assisté sociale mal instruit qui ne sait plus par quel bout prendre le problème, les étudiants, les enfants, le pauvre, le malade et quelques «très rares» paresseux qui nous coûtent pratiquement «rien» comparé aux 1%.

Nous somme une grande famille.

On peut chialer sur les moyens qu'on prit les divers regroupement d'occupation d'indignés à travers le monde.

En effet, ils ont occupé des places publiques en contravention des lois municipales. Ils ont agi par désobéissance civile.

Ainsi, beaucoup dans la population se sont demandés (et se demandent encore) qu'elles étaient leurs revendications exactes.

Les médias, obéissant aux agences de presse (qui appartiennent aux grands financiers, n'oublions pas de spécifier ce détail), se sont bien amusés à semer la confusion en divisant, comme à leur habitude, la communauté entre les «pour» et les «contre», en restant vague et en semant le doute dans nos esprits et la zizanie entre les deux groupes.

Ces militants d'Occupation ont tout de même «réussissent» UN pari : Mettre enfin ce sujet sur la place publique et dans les esprits.

Oh ! Les médias auront vite fait de semer beaucoup plus de confusion chez les biens pensants. Par contre, un nombre grandissant de gens voient de plus en plus le petit jeu «universel» d'asservissement collectif qu'on nous fait jouer depuis 500 ans... notamment depuis une centaine d'année (depuis 1913 - pour être exact, création de la FED dans l'empire).

On voit bien que quelque chose ne tourne pas rond sur cette planète.

35000 enfants sont morts de malnutrition aujourd'hui.

35000 enfants mourront demain encore conséquence de l'universalité de ce système.

Or « Occupons Wall Street » ou ses émules ne changeront rien si on focuse sur « l'Occupation » elle-même.

Tout ça n'était qu'une anecdote, un prétexte pour en parler.

Et nous en parlons !

Voilà la première victoire... :-)

====

Quelles sont les Solutions?

Les solutions pour un monde plus équitable sont simples en théorie.

En pratique, elle sont paradoxalement très compliquées pour de multiples raisons.

Attendu que le but ultime de la vie est le bonheur, la liberté et la dignité tout en répondant à nos besoins physiques de base :



La Règle #1 devra être que : L'état doit être le peuple, et vice-versa, le Peuple doit être l'État - et - L'État (le Peuple - NOUS ) devont être souverain.

Ainsi... L'État (le Peuple - NOUS) devront donc avoir plein pouvoir y compris le pouvoir financier sur nous-même (Principe d'Harmonisation sociale).

En une réelle démocratie, nul ne peut être plus grand que "Nous". RIEN ! ... sauf la nature (Dieu, l'Univers, qu'importe) et ses lois vérifiables.

Ainsi, il est logique d'avoir un système où rien ne soit au-dessus du Peuple (de NOUS) sauf le système démocratique qui l'unit. Une système en ligne simple d'utilisation de démocratie directe (C'est faisable sans triche - grâce au principe de système ouvert et libre vérifiable par n'importe qui (philosophie Linux)).

  1. Les lois seront votables et révocable en temps réel par chaque individu qui le désire (La notion de parti politique ne sera qu'un relicat primitif du passé).
  2. Les lois seront hiérarchisées et chaque sous loi sera acceptable au vote que si elle (a) respectent les lois qui lui sont supérieures et (2) obtient quorum (2% d'appui par exemple).(3) La loi applicable à un niveau parmi des lois votables le sera lorsqu'(a) elle obtiendra 50%+1 des votants envers elle-même. (b) Lorsque plus de deux propositions de lois sont concurrentes la loi applicable sera aussi celle qui obtiendra 50%+1 des votants par le principe de scrutin préférentiel absolu récursif [alternative voting] (voir mon article à cet effet).(4) Des mandataires (organismes s'apparrentant à des ministères) pourront être proposés et acceptés par loi (par le Peuple - NOUS) les libérant ainsi, lorsque le peuple (NOUS) le jugeons acceptable, de voter trop de loi (par exemple, les routes, la santé, etc). Par contre, le Peuple (NOUS) pourront toujours foutre notre nez via le système démocratique dans nos affaires / en temps réel. Un mécanisme sera prévu à cet effet. Les mandataires répondront au Peuple (à NOUS) directement et ceux-ci pourront proposer et voter leur révocation en temps réel si nécessaire.(5) Des districts (des provinces) pourront être votés. Les lois de ces districts respecteront les lois supérieurs de la "nation". De plus, leur système sauf exception possible, suivra le même modèle de démocratie directe. Ainsi, ils pourront se décréter des sous-district par ce même principe récursif.
  3. L'argent sera produite par le Crédit Publique en fonction des richesses existante et distribué selon les modalités décidées par le Peuple afin d'assurer que l'économie tourne sans causer d'inflation.
  4. Les «libres» entreprises seront des invités souhaitées dans le système car elles produisent des richesses réelles : ressources, biens et services (travail).
  5. Aucune entreprise ne pourra être plus grande que l'État (le peuple - NOUS) car le Peuple (nous) seront toujours en grande partie actionnaire collectivement de toutes les entreprises; l'entrepreneur et d'autres actionnaires pourront avoir leur part pour suciter l'intérêt et le sentiment de propriété. Ainsi, plus les entreprises seront grosses, plus l'État (i.e. le Peuple - Nous) en profiteront. Les entrepreneurs seront donc encouragé et auront liberté et coudé franche dans les limites des lois.
  6. En criminalistique, puisque la démocratie directe prévaudra, un système de délation efficace sera établie pour que les organisations criminelles aient une peur vicérale du jugement du Peuple - de NOUS (et non pas le contraire comme présentement). Pour les groupes criminalisés, ce sera fini la comédie.
  7. Le but de l'État - du peuple - de NOUS - sera naturellement que nous soyons plus libre qu'aujourd'hui. La démocratie nous l'assurera.
  8. La possession privée sera permise (puisque libre) et illimitée balisée par l'usage. Engranger des biens utiles et appauvrir son prochain seront des principes qui seront débattu et réglé par et pour le peuple tout en considérant que l'entrepreneur doive jouïr d'un plus pour son travail. La démocratie tranchera.
  9. Possession du savoir :(1) Les lois sur les Copyright sera déclarée immorale.(2) Le droit d'auteur sera préservé. En effet, rien ne justifie qu'un "individu" fasse de l'argent avec l'invention d'un autre. Au début, l'inventeur pourra bénéficier des bénéfices de son oeuvre mais rien ne justifie d'en priver le Peuple des améliorations qu'un autre en fera (droit de copie)(3) Par contre, l'authentification de l'oeuvre original sera préservée. Une appellation par exemple sera protégée. Un atome de fer sera toujours un atome de fer tout comme un vin issu de Champagne sera un Champagne. La marque aussi perdurera. Par contre, elle pourra être copiée (mais l'authentification de l'objet original, garanti).

C'est la constitution proposer ici pour un monde nouveau. Les limitations seront décidées par la démocratie. Donc ainsi, nous ne pouvons pas tout prévoir.

====

En conséquence :

Il est fort à parier que si le Peuple sait se gérer avec sagesse (et il le saura car ses décisions seront en temps réelles), l'économie étant maintenant basée sur les ressources plutôt que d'être stupidement basée sur la DETTE des masses envers quelques arnaqueurs, il n'aura plus à s'imposer lui-même sur le revenu ni se taxer sur quoi que ce soit.

Oui ! Plus aucune taxe ni d'impôt !

La simple création de biens et service (selon une mathématique déjà existante) suffira pour imprimer ou retirer de l'argent pour naviguer entre inflation et déflation.

Dans cette économie financière basée sur la richesse collective, ce nouvel argent sera donc durable - basé sur les ressources, biens et services appartement en globalité au Peuple (à nous).

Ainsi, les intérêts bancaires seront abolis.

Oui ! Ça aussi !

En effet, si on prête un montant garanti par un nouveau bien et qu'on demande un remboursement fixe périodique, il n'y a aucune espèce de raison, et l'état n'a aucun «intérêt» ni aucun bénéfice à demander à ce que cet argent soit remboursé avec un loyer. Le paiement régulier suffit. Seul les retards de paiement pourraient encourrir des pénalités (cette partie est normale).

Car pensez-y ! Toutes richesses nouvelles produites par l'emprunt garanti de toute façon par le bien est un bénéfice pour la société dans son ensemble. Pas un risque !

La réserve fractionnaire sera donc que de 1 pour 1.

Les banques deviendront donc : (1) soit des OSBL gouvernementales; (2) soit des entreprises de services manipulant de l'argent. Leurs bénéfices proviendront non plus de l'argent lui-même mais seulement des services promulguées.

L'usure sera illégale - car elle est immorale !

====

Pourquoi les solutions sont-elles compliquées en pratique ?

À la blague, je vous dirais qu'il suffit de relire ce texte du début pour en comprendre les raisons.

Mais en réalité, les principales raisons sont :

  1. Le seul fait de parler de ce sujet avec succès est dangereux. Comme dans toute dictature, beaucoup de ceux qui savent ont peur d'en parler.
  2. ceux qui mènent le système actuel possèdent tous les organes du pouvoir (tout l'or, les médias, les élus (donc nos pays, nos lois financières), les brevets, les entreprises payantes, nos dettes d'état, dettes d'entreprise et dettes personnelles). Ils nous tiennent pas mal (sauf nos esprits).
  3. les gens, persuadés d'avoir une opinion n'ont en fait que l'opinion que leur médias favoris leur promulguent. Ils sont inconscients de la réalité globale trop préoccupés par leur petite vie individuelle. Ils sont convaincu d'être de gauche ou de droite. Quand certains regardent le problème en face dans sa globalité et qu'ils trébuchent sur la réalité, une douleur interne intense due à l'inconfort de l'impuissance les ramènent inéluctablement vite à se dire que tout ça ne se peut pas. Et ça devient le problème de la gauche ou de la droite, c'est selon. Il se relève, se secoue et vaque à leur quotidien aussi inconfortable soit-il.
  4. Les pauvres étant dépourvues donnent l'impression d'avoir, de ce fait, torts. Les riches prennent beaucoup de place; et les meilleures et... on dirait qu'ils l'ont l'affaire. L'individu Lamda moyen subit ainsi une profonde pression inconsciente de persuasion que le monde est normal de la façon qu'il est actuellement. Il se dit que les pauvres sont des fénéants et que les riches sont merveilleux. Même les pauvres s'auto-mésestiment et se disent que c'est de leur faute ce qui leur arrive. D'autres parmi eux, qui se rebellent, deviennent des criminels. Le riche, lui, souffre souvent du complexe de supériorité et se croit. Il croit qu'il y a travaillé dur et plus que le fénéant de pauvre pour avoir obtenu son si prestigieux statut. Ce qui est souvent faux.

====

Comment y arriver alors ?

Dans tous les domaines, pour améliorer un système, il y a des bonnes pratiques et quelques règles qu'on ne peut éviter de suivre.

Ces mêmes règles et pratiques s'appliquent pour changer le monde.

Il faut :

  1. Comprendre ce qui ne fonctionne pas dans le système actuel.
  2. Savoir ce qu'il faut faire dans le système cible.
  3. Avoir une interface provisoire entre ces deux systèmes (durant le temps de la conversion d'un système à un autres). Cela est important pour que les avantages du nouveaux systèmes ne soient pas minés par les pertes de la conversion des systèmes eux-mêmes.


Les problèmes sont de mieux en mieux connus et les solutions apportées sont de plus en plus intéressantes.

À ce jour, toutes les révolutions qui ont échouées (car certaines ont fonctionnées) l'ont fait car on a oublié l'interface de conversion.

Dans cette interface, il est donc important de tenir compte des problèmes pratiques qui nous empêchent d'apporter les solutions.

Puisque l'une des raisons est notre ignorance collective (qu'on soit riche ou pauvre), il importe que ceux qui savent parlent, et ce, doucement mais sûrement à ceux qui ne savent pas, ou à ceux qui ont abdiqué.

Parmi nous, il y aura ceux qui disent ne rien vouloir savoir du sujet mais qui s'opposeront avec force (pas pire pour quelqu'un qui ne veut rien savoir sur un sujet). Ces gens sont en train de combattre leur propre peur viscerale. Soyez doux avec eux ! Ils arrivent peut-être au sommet qui leur fera voir l'autre côté de la montagne. La vérité !

Parmi nous encore, il y aura ceux qui savent mais qui ont abdiqué. Soyez doux avec eux ! Il faut les ramener en leur expliquant qu'en effet, il y ait de forte chance que nous ne voyons pas les fruits de nos efforts de notre vivant, mais qu'on est vivant et non des esclaves parce qu'on fait ce que l'on doit faire.

Et pour l'heure, ce qu'on doit faire, c'est de s'instruire et d'instruire le plus grand nombre sur la vérité.

De plus, il y a ceux parmi nous qui n'auront aucune idée de quoi l'on parle. Ne soyez jamais rudes avec eux ! Ces gens ne nuisent pas ni n'aide pas. Ils vivent sans trop savoir. Tâtez le terrain avec eux mais sachez laisser faire. Un jour la lumière poindra peut-être d'une de vos bonnes paroles.

Enfin, il y a les rares parmi nous qui «sont le système». Avec ceux-là, vous n'avez pas le choix d'être doux avec eux. Au mieux, abordez le sujet délicatement s'il ne dispose pas d'autorité directe sur vous. Ils sont la plupart poli et bon enfant. Leur réticence à vouloir améliorer un système qu'ils considèrent "probablement" parfait est très compréhensibles. Par contre, il existe parmi eux des êtres intelligents et ouverts d'esprit qui pourront un jour être nos alliés.

Ne nous aliénons personne volontairement !

Mais parlons nous ! Nous sommes une grande famille...

Et libérons-nous une personne à la fois.
Pièces jointes
le_99_pourcent.jpg
le_99_pourcent.jpg (10.46 Kio) Consulté 2244 fois
la_bombe_a_retardement_de_la_dette.jpg
la_bombe_a_retardement_de_la_dette.jpg (8.65 Kio) Consulté 2244 fois
dette_publique.jpg
dette_publique.jpg (13.85 Kio) Consulté 2244 fois
nouvel_ordre_mondial.jpg
nouvel_ordre_mondial.jpg (8.75 Kio) Consulté 2244 fois
argent_us.jpg
argent_us.jpg (14.17 Kio) Consulté 2244 fois
Claude Gélinas, Éditeur
placementsquebec.com

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix ou encore, revendez-les...
Avatar de l’utilisateur
cgelinas
Administrateur
 
Messages: 182
Inscrit le: 31 Mai 2010, 21:26
Localisation: Lévis, QC

Retour vers International

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

 
cron