Cirque du Soleil, abri fiscal au Luxembourg

Cirque du Soleil, abri fiscal au Luxembourg

Messagepar cgelinas » 17 Mai 2015, 15:04

Source: Le Devoir, 12 mai 2014
Par: Jean-François Nadeau

Depuis vingt ans, pas un patriotard québécois qui ne gonfle le thorax pour dire et redire jusqu’à plus soif l’extraordinaire, la grandiose, la magnifique, l’exemplaire réussite du Cirque du Soleil. Avec Céline Dion, le Cirque du Soleil constitue l’exemple des exemples cités dès lors qu’il est question d’évoquer la « réussite québécoise ».

Mais quel monde exactement dessinent les lignes de force tracées par ce modèle de réussite ? Guy Laliberté, fondateur et principal animateur du Cirque, nous le donne à voir dans toute sa splendeur à l’occasion d’une entrevue publiée dans Le Journal de Montréal.

« Je suis mondial », tient à préciser le milliardaire. « Je suis citoyen de la planète. » Il n’a jamais voté de sa vie, plaide-t-il, sauf pour lui-même. Ce qui revient à dire, à son sens, qu’il est apolitique, donc sans parti pris politique, sinon celui du « monde ». Son monde ?

Laliberté affirme pourtant que le Québec ne devrait pas se séparer du Canada. Pourquoi ? Parce que « le Québec fait partie d’une planète ». Ne pas avoir de position, le clamer haut et fort, mais s’empresser d’en défendre une, sans la moindre justification digne de ce nom : comme apolitisme, c’est spécial.

Il a cédé une part de son entreprise à des sociétés de Dubaï, ce pays où le droit de vote autant que les partis sont interdits. Lorsqu’on est « citoyen de la planète », apolitique de surcroît, on va jusqu’au bout de sa belle logique.

De Dubaï aux paradis fiscaux, il n’y a qu’un pas, comme le montre Philippe Couillard dans la brève marche qui l’a conduit au pouvoir. En octobre 2012, l’émission Enquête de Radio-Canada avait expliqué comment le Cirque du Soleil enjambait l’impôt au Canada en enregistrant ses affaires dans un paradis fiscal : le Luxembourg.

« Je trouve ça triste ce qu’on se fait à nous-mêmes, au Québec, et à Montréal », lance Laliberté lorsqu’il évoque les problèmes auxquels sa terre natale fait face. L’ancien cracheur de feu a-t-il en tête sa propre histoire en jouant ainsi les éteignoirs ?

En 2009, après s’être envolé à grands frais pour son plaisir à bord d’un vaisseau spatial russe Soyouz, Laliberté a publié un livre de ses clichés réalisés dans l’espace. Des photos semblables sont offertes gratuitement par la NASA, mais les siennes sont vendues pour amasser des fonds au profit de One Drop, sa fondation vouée à la promotion d’une saine gestion de l’eau en vue de la rendre plus accessible dans le monde. Les mauvaises langues qui n’appréciaient pas le fait de lécher du vernis humanitaire rappelaient que les vols spatiaux utilisent au minimum un million de litres d’eau à chaque décollage. Mais pour voir le monde d’encore plus haut et, de là, faire des gestes forts pour le changer, pourquoi pas ? « De la terre aux étoiles pour l’eau », affirmait Guy Laliberté avec un sens de la mesure très personnel.

À Las Vegas, où tourne depuis plusieurs années le Cirque du Soleil, l’eau demeure un enjeu de toute première importance. Comment en effet faire la fête en permanence au milieu du désert, parmi 2 millions de personnes, alors que l’eau y devient de plus en plus rare ? L’entrevue ne le dit pas, mais peut-être que cela a joué dans la décision de Guy Laliberté de vendre sa propriété de Las Vegas. Il affirme en tout cas que les fêtes, à Vegas comme ailleurs, ne l’intéressent plus comme avant. « Ce n’est plus là où j’ai du fun. » À Saint-Bruno en Montérégie, à l’occasion du Grand Prix de F1, ses soirées extravagantes sont pourtant devenues légendaires.

Si les fêtes l’amusent moins, les voitures continuent de le passionner. Il en possède une vingtaine. Sa nouvelle Ferrari, une édition limitée produite à 348 exemplaires, devrait lui être livrée bientôt. « Déjà, avant de la recevoir, elle a déjà pris quasiment 750 000 $ de valeur. » C’est ce qui s’appelle faire de l’argent comme de l’eau.

Pour avoir « du fun », il lui faut désormais à l’évidence plus d’eau que ce que peut contenir un simple lac privé de la Montérégie. Guy Laliberté a donc acquis Nukutepipi, une île de Polynésie située à 700 km de Tahiti. Son île pourrait, dit-il, servir éventuellement de refuge à ceux qu’il aime en cas d’épidémie ou de guerre. En attendant, il espère y emmener ses proches pour « prendre une bonne bouteille de vin, des repas, et se raconter nos vies ». Sa contribution à la santé de la planète sera sans tache puisque son paradis sera « solaire, environnemental, écologique, tout ça ». Faudra-t-il que sa belle conscience planétaire songe à protéger toute cette beauté par une milice privée ?

En attendant de pouvoir profiter pleinement de son nouveau paradis, rien ne l’empêche de goûter aussi à des plaisirs plus sobres, comme celui de jouer au poker. Le magnat avoue avoir perdu des sommes colossales aux cartes. Ce qui l’encourage aujourd’hui à plus de sagesse, par exemple à assister simplement aux meilleurs matchs de la Coupe du monde de soccer. Il dépense, dit-il, à peu près 25 000 $ en billets à cette occasion. Une question de passion, dit-il. D’argent aussi, sans doute.

Malgré l’évidence de ses délires de grandeur, la suffisance de ses jugements sur sa société, Laliberté se sent supérieur, immanquablement, au point de n’éprouver aucune gêne à faire l’étalage de cette richesse ostentatoire dont la bonne conscience écolo-mondialiste fait désormais partie. Mais quelles forces nouvelles cet homme contribue-t-il à dégager pour l’humanité tandis qu’il savoure sa gigantesque complaisance envers lui-même dans toutes ces sphères du vide où il aime tant s’imaginer faire le plein ?
Pièces jointes
guy-laliberte-du-cirque-du-soleil.jpg
guy-laliberte-du-cirque-du-soleil.jpg (87.14 Kio) Consulté 9106 fois
Claude Gélinas, Éditeur
placementsquebec.com

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix ou encore, revendez-les...
Avatar de l’utilisateur
cgelinas
Administrateur
 
Messages: 182
Inscrit le: 31 Mai 2010, 21:26
Localisation: Lévis, QC

Guy Laliberté et son abri fiscal au Luxembourg

Messagepar cgelinas » 17 Mai 2015, 15:15

Commentaire en réponse à l'article "Lettre à Guy Laliberté", par Sarah Berthiaume dans le blogue Trahir.

Tout le monde devrait avoir sa fondation et Guy Laliberté a choisi un thème universel avec l'eau. OneDrop a le profil de la fondation typique, avec ses objectifs louables et son volet administratif bien caché mais habilement déployé.

Une belle fondation pour épargner des sommes inédites en impôt et au passage, ça redore l'image de Guy Laliberté. Pas un mauvais gars (probablement, je ne le connais pas personnellement) mais quelqu'un qui aurait pu éviter d'utiliser "tous les trucs dans le livre" pour se soustraire à l'impôt. Comme sa décision d'implanter ses affaires dans le paradis fiscal du Luxembourg: viewtopic.php?f=34&t=286

Cette parade d'argent qui revient (en grande partie) dans ses poches, avec OneDrop, me rappelle aussi que chaque dollar d'épargne fiscale qu'il y a réalisé s'est fait sur le dos des citoyens qui, eux, paient leur juste part d'impôt et sont ensuite OBLIGÉS de financer la pseudo-philantropie des milliardaires, comme lui.

Grand bien lui en fasse si ça le rend heureux (car tout ce qu'il a fait semble légal et de bon ton, dans les bureaux de fiscalistes). On ne peut que souhaiter du bien à Guy Laliberté et ceux qui le côtoient. C'est un Québécois qui a le goût que les choses bougent et pour ça, il a un certain capital de sympathie mais ses actions, au plan fiscal, en disent long sur son opinion de ses concitoyens.

Ceci dit, il est encore jeune et pourrait nous surprendre. Peut-être que l'air salin de la mer l'aidera à faire du ménage dans ses idées!
Claude Gélinas, Éditeur
placementsquebec.com

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix ou encore, revendez-les...
Avatar de l’utilisateur
cgelinas
Administrateur
 
Messages: 182
Inscrit le: 31 Mai 2010, 21:26
Localisation: Lévis, QC


Retour vers International

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

 
cron