Le taux directeur passe à 0,5%

Répondre
Avatar du membre
cgelinas
Administrateur
Messages : 186
Enregistré le : 31 mai 2010, 16:26
Localisation : Lévis, QC
Contact :

Le taux directeur passe à 0,5%

Message par cgelinas » 03 juin 2010, 00:23

CyberPresse a confirmé que la Banque du Canada a haussé son taux directeur de 0,25% — c'est triste mais ça va faire monter TOUS les taux d'intérêts.

En fait les hausses de taux —d'un bout à l'autre du spectre financier canadien— seront bien plus grandes (et immédiates) que les minuscules baisses qu'on a observé lorsque le taux était descendu à 0,25%.

Voici la nouvelle, en bref:
  • La Banque du Canada a annoncé mardi qu'elle rehaussait de 0,25 point de pourcentage son taux directeur, à 0,5%. Il s'agit de la première hausse du genre depuis avril 2009.

    Le Canada devient aussi le premier des pays du G7 à resserrer sa politique monétaire, et certains experts estiment qu'il pourrait faire cavalier seul pendant encore un moment. Les analystes croient que les autres grandes économies du monde ne feront pas de même avant l'an prochain, au plus tôt.

    Cette décision de la Banque du Canada a eu pour effet de plomber aussi bien le dollar canadien que la Bourse de Toronto en début de journée, même si les pertes avaient été essentiellement récupérées au bout de quelques heures.

    L'économiste Derek Holt, de la Banque Scotia (TSX:BNS), estime que la réaction des marchés révèle qu'ils s'attendaient à une prise de position plus ferme de la part du gouverneur de la banque centrale, Mark Carney.

    Le communiqué émis par la banque ne permet toutefois pas de conclure que de nouvelles hausses sont inévitables.

    «Étant donné l'incertitude notable pesant sur les perspectives, toute nouvelle réduction du degré de détente monétaire devra être évaluée avec soin, en fonction de l'évolution économique à l'échelle nationale et internationale», peut-on lire dans le communiqué.

    Les marchés tenaient déjà compte d'une hausse d'un quart de point, tandis que la majorité des analystes s'attendaient à voir M. Carney y aller de hausses progressives d'ici la fin de l'année.

    «Ils peuvent avoir le meilleur des deux mondes en signalant qu'ils veulent sérieusement renforcer la stabilité des prix, mais qu'ils n'iront pas trop loin», a dit M. Holt.

    Impact sur les hypothèques

    La hausse aura probablement un impact sur les hypothèques à taux variable et sur les marges de crédit associées au taux préférentiel. Toutefois, prévient M. Holt, une augmentation d'un quart de point n'aura qu'un impact minime sur les habitudes d'emprunt des consommateurs.

    La décision de M. Carney fait d'autant plus sourciller que la relance de l'économie mondiale semble maintenant menacée par la crise budgétaire européenne et la faiblesse des banques espagnoles.

    La Banque du Canada estime néanmoins que les conditions se sont suffisamment améliorées pour délaisser le taux de 0,25% - qui était décrit comme étant le «taux d'urgence» - adopté depuis avril 2009.

    La banque souligne aussi qu'à un taux de 0,5%, le coût d'emprunt pour les consommateurs et les entreprises canadiens demeure exceptionnellement bas.
Avouez que ça laisse songeur de voir notre taux augmenter en raison de difficultés qui ont lieu sur un autre continent. Ce serait important que la Banque du Canada se remette à travailler pour les Canadiens et non les transnationales étrangères...
Claude Gélinas, Éditeur
placementsquebec.com

Blogues: Montréal | Québec | Lévis | Emploi | Éducation | Placements | Transports
Web: Achetez vos noms de domaines au plus bas prix ou encore, revendez-les...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité